titre_monuments_clarendon

SAINT-SYMPHORIEN

Indre-et-Loire

boite verte

Monument commémoratif au cimetière communal


« Saint-Symphorien : 9 militaires français tués au combat de Monnaie, le 20 décembre 1870, étaient inhumés dans le cimetière de Saint-Symphorien sous un monument élevé par la commune et sur lequel se lit l'inscription suivante:
Ici reposent 9 jeunes mobilisés de l'armée française, tués le 20 décembre 1870, sur le territoire de la commune, à la suite du combat de Monnaie, en défendant leur pays contre l'invasion prussienne.
Les restes de 11 militaires français disséminés dans le cimetière ont été réinhumés autour du monument dans une concession gratuite de 4 mètres, accordée par le conseil municipal.
Le monument se compose d'une simple pierre levée provenant des carrières de Chauvigny, reposant sur une dalle en pierre dure de Sainte-Maure.
11 militaires allemands inhumés dans une propriété communale ont été transférés au cimetière dans une concession de 2 mètres acquise par l'Etat, qui a fait placer sur la tombe une dalle où sont gravés les noms des morts.
Autour de la pierre tombale on a disposé des bornes quadrangulaires en pierre dure, reliées entre elles par une barre de fer. »

Source : Emile Dehayes de MARCERE : Tombes des militaires morts pendant la guerre de 70, ministère de l’intérieur, Paris - 1878

Aujourd'hui, un monument unique évoque la mémoire de ces soldats français et allemands


boite verte


Saint-Symphorien
-

boite verte


Saint-Symphorien Saint-Symphorien
-

Croix_soldat


Saint-Symphorien Saint-Symphorien
-

Saint-Symphorien
-

boite verte


Saint-Symphorien
-