retour haut de page

titre_Chronologie

boite verte

Résumé général                         Chronologie

boite verte

boite verte

boite verte


boite verte Résumé général
barre de titre

Début octobre, le 15e corps sous les ordres du général La Motte-Rouge, s'avance au nord d'Orléans.
Le général Von der Tann est désigné pour l'arrêter. Il a sous ses ordres trois divisions de cavalerie, la 22e division prussienne et le 1er corps Bavarois.
9 octobre : Arrivée de Gambetta à Tours.
Il prend le ministère de la guerre et commence la formation d'une armée nouvelle.
Il organise la levée en masse et fait afficher une proclamation de mobilisation générale.
10 octobre : L'avant-garde française est battue à Artenay et se replie dans la forêt d'Orléans.
(Engagement allemand : 14000 hommes et 100 canons, pertes : 200 hommes.
Engagement français : 8000 hommes et 16 canons, pertes : 900 hommes tués, blessés ou prisonniers).
Après une importante résistance, les troupes françaises battent en retraite sur Orléans.
13 octobre: Orléans est occupé par les prussiens.

13 octobre : constitution de la 1e armée de la Loire :

Création de la 1e armée de la loire constituée des 15e et 16e corps sous les ordres du général d'Aurelle de paladines.

18 octobre : A Châteaudun, 900 francs-tireurs (Cdt Lipowski) et 300 gardes nationaux défendent la ville sous le feu de 2000 obus. La résistance dura toute la nuit.
Châteaudun fut occupé et totalement incendié par les prussiens.
8 novembre: Orléans est évacué devant l'approche des troupes de l'armée de la Loire.
9 novembre: Victoire de Coulmiers. (Engagement allemand : 22000 hommes. Engagement français : 65000 hommes).
Le grand-duc de Mecklembourg doit faire face aux troupes françaises.
L'état-major prussien prend conscience de la menace de l'armée de la Loire.
Le prince Frédéric-Charles est appelé en renfort .

Le 17e, 18e et le 20e corps viennent compléter l'armée de la Loire.
Le général d'Aurelle de Paladines choisit de rééquiper son armée, et fortifier ses positions sur Orléans en vue d'une attaque ennemie.
Mais le gouvernement souhaite un mouvement vers Paris assiégé.
Le 24 novembre, sur ordre du gouvernement de Tours, les 15e, 18e et 20e corps font mouvement sur Pithiviers.
30000hommes (20e corps et une partie du 18e), commandés par le général Crouzat, se heurtent au Xe corps prussien qui remporte
une victoire difficile à Beaune-la-Rolande le 28 novembre.
(pertes françaises : 3000 hommes et 1600 prisonniers, pertes allemandes : 900 hommes et une centaine de prisonniers).
Début décembre, Freycinet, délégué à la guerre, décide une nouvelle offensive.
Les 16e et 17e corps se brisent à Loigny le 2 décembre devant l'armée du Grand Duc de Mecklembourg.
Les prussiens ont l'avantage et décident une offensive générale sur Orléans les 3 et 4 décembre.
Orléans est à nouveau occupé. (pertes françaises : 20000 hommes dont 2000 tués ou blessés, pertes allemandes : 1800 hommes).
Le prince Frédéric-Charles et le général de Moltke considèrent que l'armée de la Loire est anéantie et que la guerre touche à sa fin.
A Paris, le général Trochu ne désespère pas et garde l'espoir d'une libération de la capitale.
Peu inquiet d'une éventuelle résistance des troupes françaises, Frédéric-Charles scinde son armée de façon à couvrir simultanément plusieurs directions.

peinture

5 décembre : constitution de la 2e armée de la Loire :

Gambetta réorganise les armées; d'Aurelle est écarté. Les 15e, 18e et 20e corps sont confiés à Bourbaki sous l'appellation d'Armée de l'Est; les 16e, 17e et 21e corps à Chanzy sous l'appellation de 2e armée de la Loire.
Le 7 décembre, La 2e armée de la Loire arrête les troupes du grand-duc de Mecklembourg.
Une offensive menée le 8 décembre menace les prussiens qui parviennent difficilement à maintenir leurs positions.
Les 14 et 15 décembre : combats de Fréteval et Vendôme.
Frédéric-Charles envoie le Xe corps au secours de l'armée du grand-duc, et fait revenir le IIIe corps à Orléans.
Des jours durant, l'armée française composée en majorité de mobiles et volontaires, résiste aux efforts de l'ennemi.
C'est une retraite lente, marquée chaque jour par des affrontements sérieux. Les conditions climatiques sont éprouvantes avec le froid et la neige.
La tenacité de Chanzy et la motivation de ses troupes va surprendre les prussiens qui avoueront plus tard leur admiration.
Le 21 décembre, replié au Mans, le général Chanzy envoie des colonnes mobiles dont la mission est de reconnaitre les régions abandonnées
Chaque jour est marqué par des affrontements sur Tours, Vendôme, Nogent, Châteaudun.
L'armée de Bourbaki s'étant dirigée vers l'Est, Frédéric-Charles rassemble toutes ses troupes contre l'armée de la Loire.
Les IIIe, IXe et Xe corps prussiens trouvent une victoire laborieuse lors de la bataille du Mans (10 et 11 janvier) face à des combattants français épuisés.
La retraite est organisée pour un repli en ordre sur la Mayenne.
Le 16 janvier, l'armée de la Loire est à Laval et occupe une ligne de défense sur la rive droite de la Mayenne.
Chanzy réorganise ses troupes pour une reprise des hostilités alors qu'un armistice de 21 jours est signé le 28 janvier.
Paris n'est plus l'objectif de l'armée de la Loire. Chanzy prépare un mouvement vers le bassin de la Vienne pour couvrir Bordeaux et le Midi de la France.

14 mars : dissolution de l'armée de la Loire suite à l'armistice définitif.

peinture

boite verte



boite verte


boite verte Chronologie générale
barre de titre

 
Paris
Loire
Est
Nord
4 septembre Fin de l'empire, proclamation de la république      
18 septembre Début de l'encerclement de Paris      
28 septembre     Reddition de Strasbourg  
7 octobre Gambetta quitte Paris Gambetta quitte Paris pour Tours    
10 octobre   A Tours, Gambetta décide un appel à la levée en masse.
Bataille d'Artenay
   
11 octobre   Occupation d'Orléans.    
27 octobre     Capitulation de Metz  
28 octobre Combat du Bourget      
4 novembre     Siège de Belfort  
9 novembre   Bataille de Coulmiers    
18 novembre       Création de l'armée du Nord commandée par Faidherbe
28 novembre   Bataille de Beaune la Rolande    
30 novembre Sortie de Champigny      
2 décembre   Bataille de Loigny    
4 décembre   Occupation d'Orléans.
Constitution de la 2e armée de la Loire (Chanzy)
Constitution de l'armée de l'Est (Bourbaki)  
7 au 10 décembre   Bataille de Beaugency    
8 et 9 décembre       Reprise d'Amiens
23 décembre       Bataille de Pont-Noyelles
3 janvier       Bataille de Bapaume
5 janvier Début du bombardement      
9 janvier     Bataille de Villersexel  
10 et 11 janvier   Bataille du Mans    
15 au 17 janvier     Bataille d'Héricourt  
19 janvier Combat de Buzenval     Bataille
de Saint-Quentin
27 janvier     Capitulation de Longwy  
28 janvier Reddition de Paris.
Signature de l'armistice
     
8 février Election de l'assemblée nationale      
17 février Adolphe Thiers, chef du gouvernement      
18 février     Reddition de Belfort  
1e mars Entrée des prussiens à Paris      
10 mai Traité de Francfort      
  Paris Loire Est Nord